Projets

La nouvelle aire de jeu aquatique au milieu de la forêt de Plänterwald deviendra un « tourbillon océanique », qui permettra à ses visiteurs de venir se détendre sur des plateformes en bois et profiter des aires de jeu autour d'un labyrinthe aquatique central. C’est une offre de loisirs inédite pour les jeunes et les moins jeunes.
L'ancienne zone industrielle située à l'ouest de la ligne de chemin de fer Munich - Ingolstadt, à proximité des stations de S-Bahn Allach et Untermenzing, sera restructurée en un quartier résidentiel à usage mixte.
Des flux d’air froid et des espaces verts paysagers de haute qualité et facilement accessibles contribuent de manière significative à un climat urbain agréable. Nous avons développé des principes, identifié des champs d’action et proposé des mesures concrètes pour un urbanisme résilient vis-à-vis du changement climatique dans l'agglomération de Werdenberg-Liechtenstein.
Le projet pour le parc du Taubenloch à Bad Tölz prévoyait d'ouvrir visuellement le parc existant et de créer un lien direct avec l'Isar qui coule le long de la rivière en supprimant les haies et les clôtures parallèles à la rive. De plus, le talus de la rive a été rendu accessible aux visiteurs et équipé de sièges sous forme de blocs erratiques et de murets.
Le parc Elinor-Ostrom-Park par un accompagnement formel de la nouvelle ligne ferroviaire aérienne de la commune d’Aspern. La voie ferroviaire forme la colonne vertébrale de l’espace, qui connecte ensemble chaque partie du parc conçue comme différentes placettes urbaines à usages variés. Un cadre arboré avec des rangées alternées d’arbres entoure un espace de clairière. Depuis un belvédère au centre du parc, il est possible de porter son regard au loin vers le lac.
Le concept des espaces libres reprend les principes de base de l'architecture. Les îlots de végétation à l'entrée principale séparent clairement chaque fonction. L'accès principal au terrain se trouve le long du bâtiment afin de créer un espace de détente de haute qualité sur le canal de navigation avec la promenade.
A la confluence du Rhin antérieur et du Rhin postérieur, le deuxième pont du Rhin postérieur complète le pont en treillis existant et classé tout en permettant la mise à deux voies. Afin de permettre son intégration paysagère et se fondre à la typologie des collines du paysage du Toma, environ 30 000 m3 de coteau ont été arasés et un mur de soutènement de huit mètres de haut a été remplacé par un talus. L'intervention visait à réguler l'infrastructure spatialement tout en mettant en valeur les ponts.
Assainissement et réaménagement des surfaces du campus central et du parking souterrain
Réorganisation des surfaces sportives sur le campus de l'Université technique de Garching avec la création d'un terrain de basket-ball, de terrains de beach-volley, d'une installation de bloc et d'une table de tennis de table
Réaménagement des espaces extérieurs dans le cadre de la rénovation et de la construction de la centrale de BayWa à Munich Bogenhausen
Réaménagement des espaces extérieurs dans le cadre de la revitalisation du site classé du monastère
Les bungalows ont été construits pour les athlètes féminines pendant les Jeux olympiques de 1972. Depuis, ils servent de logements pour les étudiants. Pour la rénovation nécessaire du quartier, nous avons redéveloppé, en collaboration avec bogevischs buero, les typologies de l'architecture et des espaces libres sur la base de l'existant.
Une "oasis éponge" pour la rue principale de Freilassing résume le contenu des objectifs pour le réaménagement : adapté du point de vue bioclimatique, avec de nouvelles expériences pour toutes les générations et conçu de manière flexible en vue de futures transformations.
Concours restreint de réalisation "Nouvelle construction de logements dans la rue Oberen Pfalzgraf, Erna Angerbach habite dans la verdure".
Succès du concours : nous sommes très heureux d'avoir remporté le 3e prix du concours en deux étapes "Masterplan Mainau 2040 avec Palmenhaus" en collaboration avec Henning Larsen Architects. Nous félicitons tout particulièrement nos collaborateurs Regine Keller, Franz Damm, Annika Sailer, Silvia Benedito, Dantong Su, Marcia Rosenheinrich et Laura Stoib.
La rue de la gare sera réaménagée conformément au concept de développement urbain 2016. La population peut s'impliquer pendant le développement du projet via les processus participatifs. L'accent est mis sur la mobilité douce et l'amélioration de la qualité de séjour par l'aménagement des places. Un aménagement de qualité de l'espace routier est visé. Des plantations d'arbres complémentaires renforcent le caractère du quartier et améliorent le climat urbain.
L'artère vitale de Stein am Rhein a toujours été le débarcadère. Là où les bateaux de transport accostaient autrefois, ce sont aujourd'hui des bateaux en service régulier avec des groupes de touristes. Au gré des besoins, l'endroit s'est périodiquement transformé.
La Prime Tower, située au carrefour de la Hardbrücke à Zurich Ouest, est aujourd'hui encore le témoin le plus visible de la transformation du site Maag, qui est passé d'un site industriel à un quartier à usage mixte.
La nouvelle cité-jardin de Beelitz Heilstätten associera, dans une combinaison exceptionnelle, des maisons individuelles et collectives à d'imposants bâtiments classés, des forêts compactes avec des espaces de repos et de jeux et une infrastructure à faible trafic nouvellement planifiée. Une place de marché multifonctionnelle et le nouveau lac avec promenade renforceront encore l'identité locale.
Des espaces libres de grande qualité ont été créés autour de l'impressionnant monument. Outre leur haut degré de fonctionnalité nécessaire et variable, ils réalisent en particulier un langage de conception unifiant l'ensemble du quartier avec des aménagements extérieurs de type parc conformes au monument.
Le nouveau lotissement traversé par une forêt dans la Triftstrasse à Berlin-Pankow se distingue par la particularité d'une communauté vécue et d'une conception adaptée aux enfants et à la faible circulation. De plus, l'exigence d'une préservation optimale des ressources est mise en œuvre grâce à un approvisionnement énergétique centralisé et à une gestion des eaux de pluie, ainsi qu'à des aspects respectueux du climat grâce à la végétalisation des toits et des façades, à une imperméabilisation minimale ou à un choix de construction et de végétation locales.
Un cadre arboré borde l’espace central et dégagé du nouveau parc de quartier, qui dévoile fréquemment des perspectives sur les espaces urbains environnants. Une situation d'entrée spacieuse et accueillante ancre le parc à la principale artère urbaine, l’avenue « Thurgauerstrasse ».
Dans le cadre de la restructuration du zoo de Berlin, de nouveaux ensembles géographiques et thématiques sont réalisés. En collaboration avec des zoologistes, nous développons le nouveau « site montagneux de l’Himalaya » avec ses animaux, ses paysages et ses habitats caractéristiques.
Le nouveau bâtiment de la bibliothèque municipale élance sa nouvelle figure urbaine avec celle du bâtiment existant. Un revêtement homogène et facile d'accès encadre le corps de bâtiment et intègre de manière cohérente la zone d'entrée du lycée adjacent Maria Theresia.
Les espaces libres à faible circulation de l'ensemble du quartier Einstein, situé à proximité de la gare centrale de Potsdam, rassembleront, grâce à un concept d'aménagement uniforme, les groupes d'utilisateurs les plus divers issus des bâtiments ainsi que les visiteurs de la promenade adjacente sur la rive.
Un voyage à travers le temps et les sens : apprendre, découvrir et s'attarder sans barrières dans un jardin de rendement restauré et une maison de 1768 chargée d'histoire.
L'objectif principal était de préserver le langage formel existant tout en renforçant le caractère paysager du parc et en restaurant les axes visuels vers la Spree. De plus, les sentiers surdimensionnés ont été redessinés. La structure existante des massifs a été conservée. La composition des plantations a été interprétée de façon contemporaine, les thèmes de couleurs ont été conservés et affinés.
Une oasis d’habitat communautaire émerge au cœur du quartier animé de Prenzlauer Berg à Berlin. Un toit généreux et intensivement planté reprend cette idée et explore le potentiel paysager de cette forme d'habitat.
En périphérie de la ville, un chemin mène à un coin de repos. Ce qui apparaît comme un bout de nature intacte est un reste de friche d’une ancienne décharge publique. Peu d’interventions ont suffi à le transformer en un jardin. Dans une caisse, des livres sur le thème du jardin invitent à la réflexion sur la « nature ». «Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut.» Ciceron, Epistulae ad familiares IX, 4, à Varro (rédigées entre 63 et 43 av. J.-C.)
La bibliothèque de Heidenheim est un nouvel élément urbain sculptural au profil prononcé. La place et les rues adjacentes enveloppent le bâtiment dans un revêtement clair. Les massifs plantés reprennent le profil de la façade comme une « silhouette » et accompagnent la place dans toute sa longueur par des changements de niveau.
Le master plan combine l’évaluation et la réorganisation des qualités existantes du parc avec la construction d’un nouveau musée. Les aménagements extérieurs passent du statut d’une ancienne exposition horticole à celui d’un complexe de parc à thèmes en relation avec le parc des expositions, la Warnow et le musée.
Avec ses nombreuses cours intérieures, le Burgerspital est l’un des plus beaux édifices baroques de la ville de Berne.La grande cour intérieure a été construite dans la première moitié du XVIIIe siècle. Aux XIXe et XXe siècles, plusieurs remaniements ont été effectués. Il ne reste aujourd’hui que peu d’archives significatives. Elles seront interprétées de manière à retrouver l’ambiance et le caractère de l’époque. La forme architecturale très marquée de la cour baroque sera reprise par des tilleuls haute-tige taillés, en alternance avec des plantes en pots et des carrés de pelouse.
Procédure de sélection en tant qu'appel d'offres multiple
Sur l'ancienne décharge, les nouvelles maisons individuelles et collectives et leurs espaces libres reprennent vie. La situation spécifique nous permet de réagir différemment de tous les côtés et d'aménager différents espaces libres.
L’individualité de chacun des deux jardins doit être maintenue. Elle s’exprime par des ambiances différentes. Le jardin ensoleillé de la villa Seefeldquai 17 fascine par sa clôture très travaillée et son imposant hêtre pourpre. Une terrasse surélevée s’inscrit dans l’axe de la villa et met en scène la vue sur le lac. Le jardin de la villa Mainaustrasse 2 se manifeste par son caractère ombragé. Des placettes plus intimes sont intégrées dans des plantations de vivaces de couleur bleu et rouge foncé.
Nouvel immeuble résidentiel et commercial au Jardin anglais
Construction d'un nouveau parc archéologique à thème autour de la grotte Vogelherdhöhle dans le Jura souabe
La ville d'Opfikon est tenue de lancer un nouvel appel d'offres pour les aménagements extérieurs du cimetière tous les quatre ans dans le cadre d'une procédure publique. Notre bureau a élaboré les plans nécessaires ainsi que le cahier des charges et a mené à bien la soumission.
Réaménagement de la cour intérieure dans le cadre de la rénovation globale
La promenade, avec son allée d’arbres, relie la berge abrupte aux quartiers adjacents. Des ouvertures visuelles mettent en évidence les rues transversales et guident les promeneurs au centre-ville. Devant la vieille ville, des marches invitent à s’asseoir. Des remblais de gravier caractérisent les berges et offrent à la faune, la flore et aux amoureux de la nature un habitat naturel précieux.
Le tapis en pierre naturelle typique et l’ancien tilleul avec sa fontaine sont conservés. Le mobilier urbain inutile est supprimé. Un groupe de jeunes tilleuls et un jeu d’eau au sol offrent un nouveau lieu de rencontres. L’aspect multifonctionnel de la place est renforcé.
La situation insulaire exceptionnelle donne au parc sa forme de doigts de main. Les abords plantés d’arbres accentuent la vue sur la partie encore existante du château, qui reprend contact avec l’eau, visuellement. Développé dans le cadre de l’IBA, le parc a été reconnu par le prix d’excellence IBA.
Concept et planification de la construction d'immeubles de grande hauteur à usage de bureaux et d'hôtels à l'entrée est de la ville de Munich.
Le nouvel aménagement tient compte de l'héritage d'Ernst Cramer : les imposants bacs en béton pour les plantes, les massifs délimités par des murets et le théâtre de verdure sont préservés. Un environnement spacieux, semblable à un parc, s'étend autour des anciens arbres existants et permet de créer de l'espace.
Au sein de la substance historique digne de protection, certains éléments, comme les allées, sont remis en valeur, tandis les tombeaux sont réorganisés. Des places pour s’asseoir, accompagnées de cèdres, invitent au recueillement. La partie est du cimetière est complétée par de nouvelles formes d’inhumation au sein de la structure existante.
La plaine a été autrefois rendue utilisable par les agriculteurs grâce à des conduites de drainage intensives. Nous avons fait réapparaître le ruisseau ainsi mis sous terre et avons aménagé de manière naturelle l'élément identitaire des terrains.
L’élégant jardin historique de l’Elfenau est mis en valeur par une restauration soigneuse et un entretien plus adapté. Le jardin paysager reprend vie par le dégagement des perspectives obstruées par la végétation, la plantation de prairies dans tout le parc et la rénovation des fontaines.
Des terrasses ondulantes franchissent les frappantes différences de niveaux entre le parc du campus de Novartis et le Rhin. Inspirées par les courants de l’eau, les formes unissent les deux sphères du parc avec la situation en bord de Rhin et offre une promenade exceptionnelle le long des rives.
Les menhirs caractérisent le parc public depuis son réaménagement et lui confèrent une caractéristique unique et identitaire dans le paysage des parcs de Munich.
Le champ de tir SS de Hebertshausen est un lieu de victimes et de coupables. Situé non loin du camp de concentration de Dachau, le champ de tir SS est devenu à partir de 1941 le lieu de mort de plus de 4.000 prisonniers de guerre russes. L'identification des victimes n'a toujours pas eu lieu, l'ancien champ de tir est souvent le seul endroit où les survivants peuvent se souvenir de leurs morts.
Un léger voile d’arbres ancre le parc Rudolf-Bednar dans le nouveau quartier urbain. Sous son toit, les offres sont variées, allant du skatepark très actif au calme jardin de quartier. Des piliers orange combinés aux équipements de jeux rappellent les anciennes plaines alluviales du Danube avec leurs roseaux.
Les plans d'entretien de tous les espaces publics de la ville de Winterthur sont enregistrés dans le système d'information géographique GIS. Nous avons vérifié si les qualités des surfaces pouvaient être améliorées par des adaptations de l'entretien. Les potentiels ont été mis en évidence et visualisés pour l'entretien courant.
L'ancienne résidence de la noblesse, avec ses prairies agricoles, ses pâturages, ses vignes et sa forêt, a été transformée en 1871 en un jardin paysager et est entretenue depuis de manière exemplaire. Depuis 2005, nous accompagnons les propriétaires sur la base de notre plan de gestion du parc historique.
Avec le réaménagement du centre de soins, une promenade vivifiante a été créé, qui mène à de nouveaux espaces sous des bosquets d’arbres en complément des arbres existants : une place avec un bassin sous des sophoras, une roseraie avec des chênes fastigiés, un enclos d’animaux sous des cerisiers à fleurs, une aire de jeux parmi des épicéas et un espace de fitness entouré de cornouillers.
Au centre de Bassersdorf, l'aménagement multifonctionnel de la place du village définit le nouveau centre-ville. Le projet a été élaboré avec la participation de la population.Une place urbaine généreuse prend forme sur laquelle se trouvent un pavillon et un bassin d’eau au sol, deux éléments marquants par leur rôle et leur présence spatiale.
Une procédure de planification coopérative a permis la mise en place de ce grand espace ouvert. Le pavage en pierre naturelle relie les différentes zones de la place. Les marronniers existants offrent de l’ombre aux bancs ronds tandis que le nouveau bassin crée un accent central.
Le contrat de prestations de services pour l'entretien des quelque 35 jardins de l'Université de Zurich fait l'objet d'un appel d'offres public tous les quatre ans et est attribué à des paysagistes externes appropriées. Notre bureau s'occupe de la soumission ainsi que du contrôle de qualité annuel.
Plus d'espace pour les piétons, les cyclistes et sur la promenade des platanes. L'ouvrage en porte-à-faux de la promenade sur le Danube permet une nouvelle approche du fleuve.
Réaménagé plusieurs fois, le jardin historique a retrouvé ses proportions d’origine. Les anciens arbres remarquables ont été conservés, les massifs fleuris réinterprétés. En remplacement de l’orangerie, une tonnelle d’if sépare les parterres fleuris des massifs de vivaces.
Le magnifique jardin baroque en terrasses a été rénové en gardant sa substance historique. Les murs et les chemins ainsi que l'ensemble des plantations ont été remplacés. Les légumes et les fleurs sont plantés et entretenus chaque année par des groupes scolaires et l’établissement horticole de la Confédération. Le jardin n'est pas accessible au public mais nettement visible depuis la Münsterterrasse.
La modulation de la topographie place les jardins privés à un niveau à l’écart des regards indiscrets. Au sein d’aires boisées dédiées aux jeux, des petites dépressions offrent des zones de retraite à la nature dans ce site densément bâti.
Depuis les années 1960, le jardin d’agrément est utilisé pour la gastronomie d'été. L’EXPO 2000 a été l'occasion de lui rendre sa vocation première. Notre concept respecte le plan d’origine en trois zones et les interprète d'une manière nouvelle.
La Stadthausanlage (« Place de l’Hôtel de Ville »), la «Bürkliplatz » (place) et la « Bürkliterrasse » (terrasse) sont dans l’axe de la banque nationale suisse. Ils créent une charnière entre le lac et la Limmat.
L'ancienne glaisière a servi de décharge et a finalement été classée comme zone de protection de la nature. Les eaux de surface ne doivent pas s'infiltrer. Nous avons créé des biotopes variés avec de grands bassins conçus de toutes pièces, en accord avec l'artificialité du site.
Les quais du bassin inférieur du lac sont une curiosité importante de Zurich et ont été inaugurés en 1887 sur un remblai lacustre. Nous avons finement adapté une partie essentielle de l'impressionnant collier de perles constitué de différentes zones de places et de parcs aux utilisations intensives.
Ce jardin de 1760 compte comme l’un des plus imposants jardins baroques de Zurich. Les éléments majeurs proviennent du jardin originel. Parmi les éléments existants de valeur, de nouveaux massifs d’annuelles apportent une culture de jardin vivante.
Ce parc paysager classique n'a rien perdu de son attrait depuis plus de 130 ans. Nous avons rénové certaines zones au cours des 30 dernières années afin qu'il fasse partie des sites animés de Zurich pour les décennies à venir.
Au cœur de Genève, au confluent de l'Arve et du Rhône, un nouveau parc sera créé. Il a été conçu et planifié en collaboration avec les citoyens. Cet espace public bien situé en ville dans un paysage pittoresque accueillera à l'avenir la population genevoise.
Le déplacement des places de parking sous terre nous a permis de créer un petit parc paysager écologique pour la clinique et la commune en plein centre de la ville de Cham
Pour l'architecte paysagiste berlinoise Gabriele G. Kiefer, nous avons pris en charge la planification de l'exécution, l'appel d'offres et la direction des travaux de l'Opfikerpark dans le quartier de Glattpark, que nous avons remis à la ville d'Opfikon en décembre 2006, après 18 mois de planification et 18 mois de travaux chacun.
Les coûts du cycle de vie sont encore trop peu abordés dans le processus de planification. Alors qu'ils ne pèsent guère dans la construction de bâtiments, ils sont rapidement plus élevés que les coûts de réalisation pour les espaces verts. Green-Cycle offre une base de calcul simple à cet égard.
Les espaces libres jouent un rôle décisif pour une urbanisation adaptée au changement climatique. Pour l'agglomération de l'Obersee, qui représente 17 communes sur trois cantons, nous avons élaboré des principes et des propositions d'action pour promouvoir un climat urbain agréable.
Nous tirons parti des potentiels innombrables du jardin botanique. Le parc est rendu plus attrayant grâce à un nouveau centre d'accueil des visiteurs, au jardin italien réaménagé, aux cheminements remis à neuf et aux nouveaux potager et jardin d’agrément.
Près de la gare, les rues de la partie ouest de Wil, auparavant caractérisées par un trafic pendulaire et le stationnement de nombreux véhicules, sont dorénavant bordées d'arbres et d'espaces verts, ce qui améliore la qualité de séjour et le cadre de vie. Ces mesures ont déjà été mises en œuvre avec succès dans deux secteurs.
Le complexe scolaire est situé dans un jardin classé, où l’espace restreint n’autorise peu de marge de manœuvre pour la valorisation de sa biodiversité. Une solution locale a été trouvée par la végétalisation des surfaces de toitures, ce qui a permis une amélioration significative de la biodiversité avec peu d'efforts.
Une baignade au « Lido » de Rapperswil permet de profiter de la vue spectaculaire sur le lac et les montagnes – que ce soit depuis les nouveaux gradins le long du port, depuis le restaurant ou bien le parvis du bâtiment qui libère de larges perspectives.
Sur les anciennes voies ferrées, un nouveau parc urbain prend place. Un mail d’arbres à fleurs embrasse la clairière centrale avec sa pelouse fleurie lumineuse. Au sud, une terrasse ensoleillée offre une place pour un café et de nombreuses possibilités de jeux.
La place urbaine plantée d’arbres mène au sculptural pont à deux étages au-dessus de la rivière de Saigon. Le parc Crescent offre des espaces intimes pour le repos et les jeux avec des marches pour s’asseoir le long du fleuve.
Par l’aménagement sobre et calme du parvis de l’église et de la cours intérieure, le couvent bénédictin d’Engelberg se dote d’une addition délicate à ses aménagements déjà riches, dans un sublime paysage alpin pittoresque.
À la périphérie de Zurich, le projet est marqué par le changement d’échelle lié à sa situation. Alors que cette zone urbanisée est formée d’un conglomérat de petits jardins, habitations et rues, la ville s’insère soudain dans la grande échelle de la campagne ouverte. La nature rejoint l’urbanisation.